Régime sans résidu : Avis complet

Sommaire

Bien qu’il ne soit pas assez connu, le régime sans résidu est l’un des meilleurs régimes à adopter pour maigrir et obtenir des résultats visibles en quelques semaines. Si vous souhaitez opter pour ce régime, sachez que vous êtes à la bonne adresse. Dans la suite de cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur le régime sans résidu sans oublier comment le mettre en place au quotidien.

Que faut-il savoir sur le régime sans résidu ?

Avant tout, il sera préférable de clarifier le terme « résidu « . Pour le commun des mortels, un résidu veut dire tout simplement, le reste d’un aliment ou tout autre produit après son utilisation. Dans notre contexte (régime), le résidu fait allusion aux aliments riches en fibres.

Une alimentation riche en fibres est composée principalement des légumes, fruits ainsi que des graines et des céréales complètes. C’est ainsi qu’un régime sans résidu est ce type de régime qui vous permet de limiter la consommation partielle ou totale d’aliments riches en fibres.

Quel était le rôle principal d’un régime sans résidu ?

Encore connu sous le nom de régime sans fibres, le régime sans résidu était la condition sine qua non pour la réussite d’une coloscopie. Cette dernière est un examen médical réalisé par caméra endoscopique. Ainsi, ce traitement consiste à examiner la paroi intestinale, plus précisément le côlon. Le patient devrait adopter cette diète au moins 3 jours avant l’opération.

Qui devrait suivre un régime sans résidu ?

Hormis les patients qui devraient subir une coloscopie, le régime sans résidu est une diète qui est adressée également à d’autres types de patients. En effet, il s’agit de patients :

  • Souffrant de la maladie de Crohn ;
  • Souffrant de la rectocolite hémorragique ;
  • Suivant une opération chirurgicale au niveau de son appareil digestif.

Aujourd’hui, le régime sans résidu n’est plus uniquement une diète à respecter pour suivre une intervention chirurgicale ou pour des patients souffrant d’une maladie. Il faut dire que les diététiques recommandent de plus en plus ce type de régime pour ceux qui sont déterminés à perdre du poids.

Le régime sans résidu : quels sont les aliments à exclure ?

Adopter un régime sans fibres consiste à réduire drastiquement la consommation de certains aliments. En effet, le régime sans résidu vous oblige à arrêter l’alimentation en contenant :

  • Les fibres ;
  • Le lactose ;
  • Les polyols ;
  • Les graisses cuites ;
  • Les épices ;
  • L’amidon ;
  • Etc.

En général, le régime sans fibres vous permet d’éviter les aliments dont la digestion peut être troublée par le déficit d’enzymes responsables. Par exemple, les aliments contenant le lactose tel que le lait sont à éviter dans le cadre d’un tel régime. C’est aussi le cas pour les aliments riches en amidon qui doivent être digérés par l’amylase dans l’intestin grêle.

Quels sont les aliments principaux pour un régime sans fibres ?

Dans le cadre d’un régime sans fibres, la consommation de certains aliments est vivement conseillée. Voici quelques aliments à consommer durant votre régime sans résidu :

Produits laitiers

La teneur en lactose doit être considérablement réduite ou modérée. C’est le cas des yaourts nature ou aromatisés. De même, vous pouvez consommer des fromages à pâte pressée tels que le fromage emmental ou du gruyère. Certaines boissons végétales non alcoolisées sont également conseillées.

Œufs, viandes et poissons

Il s’agit principalement ici des viandes maigres cuites sans matière grasse. Par exemple, nous avons le filet de porc, l’escalope de veau, le steak. Dans cette catégorie, les poissons et fruits de mer frais ou surgelés cuits sans matière grasse sont recommandés.

Les autres aliments à prioriser

Mis à part ces aliments de sources végétales, le régime sans résidu autorise la consommation des aliments tels que :

  • Les produits sucrés : il s’agit des miels, des gelées de fruits, du sucre. Il faut également ajouter les biscuits secs de type petit beurre.
  • Les pains et féculents : il s’agit ici du pain grillé, des biscottes, des pâtes ordinaires. Aussi, il faut citer les farines blanches et le tapioca.
  • Les boissons neutres : l’eau minérale, les sirops, le vin. Ce dernier doit être consommé en quantité raisonnable.

Outre ces aliments, il faut ajouter le vinaigre, l’herbe fraîche en quantité raisonnable, le sel, la moutarde ordinaire.

Quelques idées de repas à adopter dans un régime sans résidu

Il n’est pas souvent facile de suivre avec minutie les règles diététiques qu’impose ce type de régime. En effet, vous pouvez quand même vous y habituer en optant pour certains menus.

Dans un régime sans résidu, les menus peuvent varier en fonction des périodes de la journée. Mais en général, il est conseillé d’accompagner les menus avec de baguettes grillées, des biscottes, d’eaux plates, etc.

À cet effet, les idées de mets à consommer de façon journalière sont :

Au déjeuner

1re journée

Vous pouvez préparer une recette composée de soufflé au fromage maison : lait à teneur raisonnable en lactose. Aussi, vous pouvez compléter des coquillettes avec 1 cuillère à café de beurre.

Vous avez également la possibilité de manger du steak grillé, de l’œuf ou de l’emmental. C’est le menu complet pour votre premier jour lors d’un régime sans fibres.

2e journée

Par ailleurs, pour la deuxième journée, vous pouvez consommer une cuisse de poulet rôti sans la peau.

Privilégiez également les crevettes ou encore des nouilles asiatiques cuites avec du bouillon de volaille. Enfin, vous pouvez ajouter à votre menu du tapioca au lait fait maison. Toutefois, la teneur en lactose doit être considérablement réduite.

3e journée :

L’objectif étant de varier votre alimentation, vous pouvez consommer des filets de sardine au citron sans huile. Toutefois, évitez au maximum les condiments.

4e journée

Pour la quatrième journée, vous pouvez choisir un menu sans fibres constituées de la baguette grillée accompagnée d’œufs à la coque. Aussi, il est conseillé de consommer de la semoule de blé avec 1 cuillère à café de beurre. Enfin, vous pouvez ajouter du yaourt nature pour compléter le menu.

5e journée

Pour le jour 5, vous pouvez consommer du filet mignon rôti, de toute évidence sans sauce. Ensuite, vous pouvez prendre de la semoule de blé au lait.

6e et 7e journées

Lors des deux dernières journées du régime, vous n’aurez qu’à choisir entre :

  • L’escalope de dinde cuite dans du bouillon fait à base de légumes ;
  • La salade de riz et de crabe avec 1 cuillère à soupe d’huile de noisette ;
  • La pintade rôtie (sans la peau) ;
  • La recette de polenta avec 1 cuillère à café de beurre.

Aussi, vous pouvez consommer des tagliatelles avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. De même, vous pouvez choisir de prendre une recette composée d’escalope de veau cuite dans du bouillon de légumes. Enfin, vous pouvez ajouter à votre menu du yaourt aromatisé au citron.

L’essentiel est d’apporter à l’organisme les aliments principaux dont il a besoin afin de vous maintenir en équilibre lors du régime.

Au petit-déjeuner et au goûter : quels sont les menus à prioriser ?

La personne qui souhaite appliquer le régime sans résidu doit privilégier les aliments tels que :

  • Les infusions (camomille, tilleul), le café léger, le thé nature ;
  • Le yaourt nature, toujours en faible teneur ;
  • Le fromage ;
  • Le pain de mie grillé ou des biscottes à la margarine.

Avec ces éléments, vous pouvez constituer un bon petit-déjeuner équilibré sans fibres. Notez que vous pouvez varier la consommation de ces aliments en fonction des périodes de la journée, et selon vos préférences gustatives.

Quels sont les avantages d’un régime sans résidu pour l’homme ?

Plusieurs avantages justifient l’adoption d’un régime sans résidu. Premièrement, il s’agit de réduire la formation et l’évacuation de selles. Ainsi, vous limitez le transit intestinal ; ce qui est bénéfique pour l’examen du côlon.

Deuxièmement, un bon régime sans fibres aide au soulagement des douleurs abdominales, des ballonnements et autres symptômes digestifs. C’est souvent le cas lors d’une inflammatoire chronique de l’intestin.

Quelles sont les limites d’un régime sans résidu pour l’homme ?

Toutes choses étant égales par ailleurs. Il faut reconnaître que ce régime n’est pas pour autant bénéfique à l’organisme humain. En effet, ce type de régime alimentaire peut nuire gravement à la vie sociale de l’adhérent.

Quelles sont les complications si les délais autorisés sont augmentés ?

Considéré comme un régime monotone, il peut entrainer une dénutrition lorsqu’il est suivi durant un délai supplémentaire. C’est ainsi que l’individu perd tout appétit et résiste aisément à la nourriture, car l’appétit n’y est plus.

Malheureusement, le régime sans résidu favorise aussi le déséquilibre et la carence en oligo-éléments essentiels à l’organisme. Rappelons-le : les fibres sont très utiles à l’appareil digestif. En effet, leur action contribue à réguler la glycémie et la cholestérolémie (taux sanguins de sucre ou de cholestérol).

Le manque de fibres peut donc provoquer une irritation de la muqueuse intestinale sur le long terme. Effectivement, lors du régime sans résidu, les cellules de cette muqueuse ont besoin d’acides gras à chaîne courte. Or ces composés issus de la fermentation des fibres, du lactose et des polyols sont éliminés. D’où la fragilisation de la muqueuse intestinale.

Faut-il rappeler que les constituants des fibres jouent le rôle de carburant et d’éléments facilitateurs au renouvellement des cellules intestinales ? Enfin, l’absence de fibres dans l’organisme peut induire un appauvrissement de la flore intestinale, encore appelée le microbiote intestinal. C’est le cas lorsque la personne exagère dans le délai du régime.

Quelles sont les complications si les règles établies ne sont pas respectées ?

Suivre avec minutie le principe de fonctionnement du régime sans résidu vous permet d’éviter des maux tels que :

  • Les constipations ;
  • Les problèmes de digestion ;
  • La perte anormale de poids.

À ceux-ci, s’ajoutent les ballonnements, l’augmentation du volume de selles. Tous ces compliments peuvent sur le long terme favoriser la chute du côlon. Ainsi, vous aurez des atrocités au niveau de votre paroi intestinale. Cela peut donc vous coûter des opérations chirurgicales qui peuvent compromettre votre vie.

Vous devez comprendre que le régime sans résidu est délicat. Il est donc important de se rapprocher d’un diététicien pour bénéficier de conseils sur mesure. Il saura déterminer les pratiques à adopter et les délais à respecter en fonction de vos données (sexe, poids, taille…)

Quels sont les conseils pour réussir à rééquilibrer son corps après un régime sans résidu ?

Bien que le régime sans résidu soit avantageux, il est à noter que ces inconvénients ne sont pas négligeables. En effet, il revient à la personne même de savoir s’y prendre afin de respecter les règles de cette diète.

Vous ne devez donc pas excéder le temps nécessaire à l’adoption de ce régime. Au prime abord, vous devez savoir que ce régime est prescrit en situation de soulagement. En ce sens qu’il permet d’atténuer les effets négatifs avant et/ou après une chirurgie digestive.

1er conseil

Dès lors que vous souhaitez adopter le régime sans résidu, il faut penser à consulter votre médecin ou un diététicien. En effet, le professionnel de la santé est compétent pour vous aider à réintroduire les aliments éliminés, une fois le régime terminé.

2e conseil

Vous devez suivre régulièrement les précisions ainsi que les délais prescrits lors d’un régime sans résidu. Vous devez également éviter la consommation de certains aliments auxquels vous êtes trop accrochés. Il s’agit d’un sacrifice pour un but donné. L’idéal est de vite trouver un plan de réajustement à la fin du régime.

Pour finir, il est conseillé de consommer des oligo-éléments non digestibles, car ces derniers peuvent réguler l’activité de la paroi intestinale durant le régime. Toutefois, n’hésitez pas à consulter un médecin pour obtenir de plus amples conseils.

Solène Lefèvre
Solène Lefèvre

Passionnée par le bien-être et l'alimentation saine, Solène est une nutritionniste diplômée avec plus de 10 ans d'expérience dans le domaine de la santé nutritionnelle. Elle croit fermement que la nourriture est à la fois un plaisir et une médecine. Avec une approche holistique, elle guide ses clients vers des choix alimentaires équilibrés adaptés à leur mode de vie.