Régime paléolithique : Avis complet

Sommaire

Dans les années 1985, Dr S. Boyd Eaton n’a pas hésité à populariser le régime paléolithique dans son article publié dans une revue scientifique. Pour mettre en lumière les aspects spécifiques de ce programme d’alimentation, ce professionnel s’est basé sur un livre publié par le célèbre Loren Cordain, un docteur en éducation physique. Grâce à ces deux experts, tout le monde a eu des indications précises pour suivre de fond en comble le régime paléolithique. Quelles sont les précieuses informations à avoir sur un tel programme ?

Principe et avantages du régime paléolithique

Le régime paléolithique fait partie des programmes qui visent à adopter l’alimentation des ancêtres, notamment avant l’ère industrielle. Le grand principe d’un tel régime serait de manger exactement comme le faisaient les hommes préhistoriques. Une telle alimentation a des effets positifs sur l’organisme humain. En effet, elle est beaucoup plus adaptée et peut répondre efficacement aux besoins physio-biologiques de l’homme. Grâce à un régime paléolithique, l’organisme a la capacité de fonctionner à plein régime. Il s’agit là d’une des bonnes manières permettant de favoriser le développement des capacités physiques et intellectuelles.

Par ailleurs, le régime paléolithique offre plusieurs autres avantages non négligeables. En privilégiant une telle alimentation au quotidien, vous serez en mesure d’atteindre plusieurs objectifs que voici :

  • Perdre considérablement du poids ;
  • la masse musculaire, notamment chez les sportifs ;
  • Éviter des maladies cardiovasculaires ;
  • Améliorer sa santé et soulager les douleurs liées aux maladies auto-immunes
  • Etc.

Quelles sont les différentes étapes à respecter pour réussir son régime paléolithique ?

Comme la plupart des régimes amincissants, différentes étapes doivent être appliquées afin d’atteindre vos objectifs. Sans plus tarder, voici les différentes phases détaillées :

La phase « Paléo de base »

Toute personne désirant adopter un régime paléolithique doit commencer par la phase connue sous le nom de « paléo de base ». Il s’agit d’éliminer intégralement tous les aliments transformés ou ceux qui proviennent des industries. Par la même occasion, vous devez vous abstenir de toutes les sources de gluten. L’objectif à ce niveau est de réapprendre à faire correctement le choix des aliments à consommer. À titre illustratif, le pain blanc industriel ne doit plus être consommé. Toute personne désirant adopter le régime paléolithique doit remplacer cet aliment par du pain paléo sarrasin. Par la même occasion, il faut bannir complètement les friandises de votre alimentation. Optez plutôt pour les chocolats à 90 % de cacao et pour les noix. Cependant, les personnes qui ne peuvent pas se passer des céréales sont priées de privilégier du maïs sans gluten.

La phase « Paléo classique »

Après avoir suivi à la lettre le paléo de base, il est maintenant temps d’adopter la 2e phase de votre régime paléolithique. Connue sous le nom de « paléo classique », cette étape de votre régime consiste à poursuivre les recommandations de la première phase. Cependant, il faut veiller à éliminer au maximum les laitages et les produits céréaliers. Une telle recommandation ne doit pas être négligée puisque le régime paléolithique est un programme spécifiquement basé sur l’amaigrissement. Il est donc important de privilégier les aliments ne favorisant pas la prise de graisse. Également au niveau de cette 2e phase, il est primordial de s’abstenir des pâtisseries, sans oublier également des boissons alcoolisées contenant du gluten et du sucre. Par la même occasion, vous ne devez pas du tout consommer de sucreries.

La phase « paléo stricte »

Connue sous le nom de « paléo strict », la 3e phase du régime paléolithique consiste à éliminer au maximum les aliments interdits au niveau du paléo classique tout en s’abstenant de plusieurs autres produits. À titre illustratif, il peut être cité :

  • L’alcool ;
  • Le chocolat industriel ;
  • Le café ;
  • Le thé ;
  • Etc.

À la lumière de toutes ces étapes, il faut donc en déduire que le régime paléolithique se distingue de tout autre mode d’alimentation. En général, les médecins et diététiciens sont des professionnels compétents pour prescrire les menus à suivre pendant un tel régime. Ce sont des spécialistes capables de prendre des décisions en fonction des objectifs à atteindre et de l’étape en cours. Voilà l’une des principales raisons pour lesquelles les avis des professionnels de santé sont indispensables pendant le régime paléolithique.

Régime paléolithique : quelques aliments autorisés

Pour rappel, le régime paléolithique est un programme amincissant. Il est très restrictif, notamment au niveau de l’alimentation. Toute personne désirant adopter un tel régime doit avoir une idée sur les aliments qu’elle peut consommer. Voici quelques-uns d’entre eux :

Les fruits

Particulièrement très riches en fibres essentielles, les fruits ne doivent pas être négligés pendant le régime paléolithique. Une telle recommandation doit être prise en compte puisqu’il s’agit des aliments qui ont un impact positif sur l’organisme humain. Il s’agit notamment de :

  • Réguler le transit intestinal ;
  • Prévenir les troubles digestifs ;
  • Réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang ;
  • Etc.

D’un autre côté, les fruits sont des aliments idéaux qui permettent d’avoir la sensation d’être rassasié. Cela évite surtout de grignoter un peu partout. Très riches en vitamines, les fruits peuvent également être prisés en raison de leur bonne concentration en minéraux avec des effets antioxydants et anti-inflammatoires. À titre illustratif, il peut être cité :

  • Le calcium ;
  • Les potassiums ;
  • Les polyphénols ;
  • Etc.

Les légumes de saison

Les légumes de saison font partie d’un des aliments très riches en nutriments qu’il ne faut pas négliger. Toute personne désirant adopter un régime paléolithique doit privilégier ses produits puisqu’ils sont indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme. En consommant des légumes de saison, vous participez indirectement à l’hydratation des différents organes de votre corps puisque ces produits possèdent une forte concentration en eau. Pour bénéficier d’un tel avantage, la meilleure solution serait de consommer ces légumes crus. Il ne faut pas négliger cette recommandation puisque cette manière de consommer les légumes de saison permet de bénéficier d’un apport élevé en vitamines B, D et C.

Les fines herbes

Dans le régime paléolithique, la consommation des fines herbes ne doit pas être négligée. Il en est de même pour certains plants, car ces produits permettent de limiter considérablement l’utilisation du sel dans les recettes. De plus, les fines herbes sont des aliments permettant d’apporter de véritables nutriments, vitamines et polyphénols à l’organisme, ce qui facilite son bon fonctionnement.

Les aliments protéinés

Les viandes maigres, le blanc du poulet, les œufs et les poissons ne doivent pas être négligés pendant un régime paléolithique. Tout comme les fruits de mer, ils font partie intégrante de chacune des phases de ce programme amincissant. En effet, les aliments protéinés sont ceux qui garantissent l’apport en protéines, en fer et en zinc à l’organisme. En privilégiant ces produits, vous bénéficierez également d’une bonne concentration de calcium, de sélénium, de vitamines et de manganèse, ce qui vous permettra d’être en bonne santé. De plus, chacun de ces aliments offre une bonne saveur lorsqu’il est cuit avec l’huile d’olive ou de colza.

Exemple d’idées de repas et de menus pour un régime paléolithique

Comparativement à n’importe quel régime, le programme paléolithique nécessite d’adopter certains repas et menus bien précis. Voici quelques idées à ne pas négliger.

Quelques repas paléo pour le petit déjeuner

Contrairement aux dires, le petit déjeuner n’est absolument pas le repas le plus important d’une journée. Aucune étude n’a été faite pour prouver une telle théorie. Aujourd’hui, force est de constater que plusieurs personnes ont tendance à consommer des produits trop sucrés tôt le matin comme petit déjeuner.

Qu’il s’agisse des brioches, des sucreries, de la confiture ou des jus de fruits, ce sont des aliments qui contiennent du sucre rapide. En consommant régulièrement ceux-ci, vous augmentez considérablement le pic d’insuline dans votre organisme qui redescendra très vite. Voilà l’une des raisons pour lesquelles les personnes adoptant un tel mode d’alimentation ont un début de faim avant l’heure du déjeuner.

Si vous adoptez un régime paléolithique, le petit déjeuner doit être considéré comme un autre repas. Plus précisément, il ne faut pas miser sur des aliments sucrés, mais plutôt sur des produits salés. Voici quelques exemples de menus et de repas paléolithique pour le matin :

  • Les fruits de saison ;
  • Quelques pancakes paléo préparés à base de la poudre d’amande ou de farine de coco. Ils peuvent être accompagnés d’une confiture d’amandes ou de dattes ;
  • Un morceau de viande ou un poisson gras, accompagné des légumes ;
  • Un mélange d’oléagineux : cela peut regrouper particulièrement des noix, des graines de granola paléo, etc.
  • Un cake ou une banane bread paléo ;
  • Une omelette aux légumes. Vous pouvez également accompagner ce repas avec des champignons ou du bacon.
  • Etc.

Quelques recettes de cuisine paléolithiques pour le déjeuner et le dîner

Au déjeuner ou au dîner, les personnes adoptant un régime paléolithique doivent privilégier des repas composés d’une bonne concentration de :

  • Lipides ;
  • Protéines ;
  • Minéraux ;
  • Graisses.

À ce niveau, vous devez réduire considérablement la consommation de glucides, car cela est mauvais pour votre organisme. Pour plus d’efficacité, la meilleure solution serait de diminuer la quantité de repas à ingurgiter tout en mettant la priorité sur les bons nutriments. Quant aux sportifs, ils doivent adapter le menu de leur semaine avant de se lancer dans un régime paléo.

Dans le régime paléolithique, la composition des repas pour le déjeuner ou le dîner doit être réalisée avec des aliments essentiels afin de favoriser le bon fonctionnement de l’organisme. Pour ce faire, vous pouvez privilégier les légumes, les fruits de saison, les herbes, les viandes, les œufs et bien d’autres. Il ne faut pas négliger également les sucres naturels et les huiles vierges.

Voici quelques exemples de repas paléo pour vos déjeuners et dîners :

  • Une ratatouille maison ;
  • Une salade composée d’avocats, de tomates, de poulet et de feuilles d’épinard. Celle-ci doit être accompagnée d’un filet d’huile d’olive et de quelques noix ;
  • Un morceau de viande bien cuit, accompagné d’un filet d’huile d’olive et de légumes grillés ;
  • Un curry de poulet, accompagné des choux-courgettes ;
  • Des saumons grillés, accompagnés de petits légumes ou d’une purée de patates douces ;
  • Etc.

Quelques repas pour un menu complet du régime paléolithique

D’après les études réalisées par des scientifiques, les personnes adoptant un régime paléolithique bénéficient des avantages considérables. En effet, ces bienfaits pour la santé sont énormes puisque ce programme amincissant permet d’avoir un bon rythme de vie.

Aujourd’hui, les recettes sont des moyens efficaces pour perdre du poids et réduire le risque de développer des maladies diverses comme :

  • Les diabètes ;
  • Les troubles de neurodégénérescences ;
  • Les pathologies liées au cœur ;
  • Etc.

Privilégier un régime paléolithique fait partie d’un des moyens efficaces pour se conformer à un mode de vie saine. Cela permet également de vous réconcilier avec le plaisir de la cuisine. Les personnes en manque d’inspiration peuvent suivre quelques menus de repas proposés. À titre illustratif, vous pouvez opter pour la pizza paléo. Comme son nom l’indique, il s’agit notamment d’une pizza cuite à base de farine de coco. Vous pouvez également y ajouter quelques ingrédients tels que les tomates, les légumes et les œufs.

En ce qui concerne le repas paléo, optez pour la salade italienne. Cette dernière est préparée avec du jambon de pays, accompagné de quelques œufs durs et des tomates. N’hésitez pas non plus à opter pour un spaghetti de courgettes élaboré à base de sauce tomate. Toujours concernant les repas paléolithiques, vous pouvez choisir entre :

  • La salade de légumes ;
  • La fajita de crevette ;
  • Le wok de poulet ;
  • Etc.

Au regard de toutes ces informations, les personnes désirant adopter le régime paléolithique ont de quoi se nourrir confortablement. Elles n’ont pas à se soucier des aliments ingurgités puisque chaque exemple cité ci-dessus respecte les bases d’un tel programme amincissant. Il vous reste donc qu’à choisir le menu et les recettes qui pourront répondre à vos besoins et assouvir votre soif de faim.

Solène Lefèvre
Solène Lefèvre

Passionnée par le bien-être et l'alimentation saine, Solène est une nutritionniste diplômée avec plus de 10 ans d'expérience dans le domaine de la santé nutritionnelle. Elle croit fermement que la nourriture est à la fois un plaisir et une médecine. Avec une approche holistique, elle guide ses clients vers des choix alimentaires équilibrés adaptés à leur mode de vie.